Mélange de boucles sonores, d’effets visuels et de gaming, Audio, Video, Disto est une installation musicale et visuelle interactive. Avec une ou deux manettes, prenez le contrôle d’un videomapping : découvrez et créez votre propre scénographie entre image et son, DJing et Mapping !



OYÉ  LA STATION  21/10/16 – Photos & Video R.ASTOURIC



Origines

C’est après avoir testé les possibilités qu’offrent les manettes de PS3 pour le contrôle MIDI, en m’assurant notamment de leurs robustesses (continuité du signal et de la réception, distance d’utilisation, etc) et de leurs excellentes performances en latences durant plusieurs DJ sets, que je choisissais d’en intégrer à l’occasion du développement d’une installation artistique interactive dans le cadre d’une soirée du collectif OYÉ.

Rapidement, je me suis orienté vers le développement d’une interface visuelle et sonore, dans la continuité de mes différents travaux artistiques. Je décidais alors d’utiliser pour cela la puissance du séquenceur Ableton Live, couplé à la versatilité du logiciel de video-mapping HeavyM. Enfin, je choisissais Pure Data Extended, comme centre nerveux, recueillant les données transmises par les manettes pour les traiter et les transformer en commandes transmises via le protocole MIDI vers les deux logiciels utilisés.


Fonctionnement

Hebergée sur Ableton Live, la partie Audio se décompose pour deux manettes (donc deux joueurs) en quatre pistes et quatres sets (banques) d’extraits sonores.

Conformément au fonctionnement de Live, chaque piste (verticale), ne peux jouer qu’un seul extrait à la fois, offrant un maximum de quatre extraits lus en même temps. De gauche à droite : 1 – LoopsA (PISTE A), 2 – Voix (PISTE B), 3 – LoopsB (PISTE C) et 4 – Drums (PISTE D).

On retrouve ensuite les quatre sets (horizontalement) offrant un accés à différents extraits sonores asservis via PureData à des tempos spécifiques. De haut en bas : hip-hop – 110 bpm (SET 1), house – 115 bpm (SET 2), électronique-pop – 120 bpm (SET 3) et techno – 130 bpm (SET 4). D’autre part, chacun de ces sets est associé à un video-mapping particulier, en correspondance avec le style et le tempo choisi(?).

Chaque manette contrôle deux pistes : les boutons et joysticks situés à gauche permettent de contrôler une première piste (A pour la manette 1, C pour la manette 2), les autres situés à droite contrôlent une deuxième piste (respectivement B pour la manette 1 et D pour la manette 2).


Chaque bouton latéral lance la lecture d’un sample parmi 4 dans la piste associée (Bas, Gauche, Haut, Droite pour les pistes A et C et Croix, Carré, Triangle, Rond pour les pistes B et D) et le set correspondant tandis que les boutons Start et Stop arrêtent la lecture de la piste.

Quelque soit la piste ou la manette, un clique sur les joysticks permet de naviguer entre les différents set pour accéder à de nouveaux samples, tempos, et video-mappings.

Pour terminer, les gâchettes L1/L2 (pour les pistes audio A et C) et R1/R2 (pour les pistes audio B et D) permettent d’appliquer chacune simultanément un effet audio et un effet video choisis de manière à ce qu’il y ait une correspondance, naturelle entre le rendu sonore et l’aspect visuel. Ces effets sont alors modulés (intensité, paramètres, etc) via les joysticks. La liste exhaustive de effets utilisés est disponible sur le schéma ci-dessous :Pour les effets HeavyM, un seul paramètre est adressable (Val), mais sur Live certains effets nécessitent au moins deux paramètres et sont adressés grâce aux contrôles horizontaux et verticaux des joysticks. C’est le cas par exemple pour la Fréquence de coupure (Frequency) et la Résonance (Resonance) des filtres, qui profitent au mieux de l’interaction X,Y offerte.

Pour conclure, l’ensemble des commandes présentées ci-dessus sont disponible sur ce schéma :


Exposition

OYÉ à La Station, Gare des Mines – 21/10/2016

Catégories : PROJECTS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *